Bluebeam: ESTIMATING BASIS

By Jonathan Guibert , Account Manager A.E.C QC , Bluebeam / Laser Scan 3D

 

ESTIMATING BASIS

*scroll down for FR version  – LES BASES POUR L’ESTIMATION 

A lot of people are still estimating on paper plan to quote their job on a project. So, why should they use Bluebeam for doing it? In fact, we’ve got the answer from the same people; faster, direct export to Excel, more precise than ever with the calibration integrated in the document (from Bluebeam or directly from the drawing software where the plan came from) and finally (maybe the most important) no printing.

So, what do you need to know about Bluebeam to start estimating?

In this article, we will see tools to be used in order to give you the basic knowledge to begin quoting on your pdf plans within Bluebeam.

 

  • Calibrate your plan

The first step is to calibrate your plan. In order to be able to quote lengths and areas, you need to make sure your plan has been calibrated correctly and accurately to avoid any mistake (or at least, limit those mistakes)

For this purpose, we will have to set the calibration by selecting Measurements and then, Calibrate.

Then, we will use a measure already indicated in the drawing to calibrate our plan by using the side line as our guide.

Then, we will use a measure already indicated in the drawing to calibrate our plan by using the side line as our guide.

When you finish tracing your calibration line between the 2 extremities of the side line, click again and a Calibrate menu will appear. Now, write the same length as indicated in your side line and you’re done. Your plan has been calibrated. Pretty simple, isn’t it?

You are now ready to start.

Note from the author: I always double check after calibration by measuring another sideline length to be sure the date I used was correct. It could happen a drawer changed manually a length to have a rounded number in place of the real length.

Most user rather use the calibration within Bluebeam instead of the scale indicated on plan because it’s more accurate.

 

2 ) The Measurement tools and their purpose

Bluebeam has 13 default tools to do measurement. It’s more than what we need to estimate. I am personally selecting 3 of them to create my own tools set for estimating. You are free to choose depending of your need. In addition to those 3 tools, I also often use Dynamic Fill, but we will see that later.

Linear estimates (imperial / metric)

To be able to do precise estimates, we’ve got 2 choices: Length and Polylength.

I prefer to use Polylength  for 2 reasons :

I’ve got more custom choices that I can apply to my length and, above all, I can take of sidelines in extremities to be more readable and smooth (and you can’t do that with the regular Length tool)

Now that we choose our estimating tool for measuring length, we will need to think about what we need to quote. Usually, an estimator doesn’t quote on a single product or job. So we will use our Polylength standard tool to create our different custom tools set of products/jobs we will need to quote on.

On this purpose, trace a standard Polylength  on your plan (picture below).

Then, in the customization quick menu above your drawing, you will be able to change color, width, line type… and finally, give a name to your custom Polylength and save it in a custom Tool Chest (you should have created before, obviously or select an existing one). For example, in steel estimating, people use to call their length as the type of beam they need to quote. This allows them to estimate on measurements AND count them at the same time. MEP sub-contractor are doing the same for HVAC duct or general pipping.

 

Once you finish customizing, save your custom tools by clicking on Add to Tool Chest and select the one you have been created.

You can now use the same line to create all products / jobs you need to quote and populate your tool chest by changing name, color, type of Polylength and add it to the right Tool Chest. It will not overwrite your first custom tool already created.

Note from the author : This stage can be a bit long but once you’ve created all needed tools, your job will be really more easier than ever. The more developed your tools are, the less time you will spend after to organize your data and get your result. But, if it is your first bunch of tool, don’t overthink it too much. The more time you will use Revu, the more you will know and the more custom your tools will be.

 

Area Estimate (square feet / square meters)

For this part, we will use exactly the same process than previously done for Ploylength but we will do it by using Area standard tool.

On a similar way, we will create areas to represent what we want to quote and name them. For example: Floor, Concrete Slab…

Then we will customize them with different colors, fills and even being able to include hatch in them. Finally, we will save them in a tool chest the same way you did with Polylength.

This is the conclusion of the first part of Estimating with Bluebeam. In the next post, we will see how to create layers and how to use them smartly and how to create, customize and use columns in Markup List to create quick and easy estimates.

 

_______________________________________________________________

LES BASES POUR L’ESTIMATION

Beaucoup de gens estiment encore sur les plans papiers afin de pouvoir estimer efficacement un travail. Alors pourquoi utiliser Bluebeam? Et bien ce sont ces mêmes gens qui m’en ont donné les raisons ; plus rapide, exportable sur Excell directement, précis par une calibration selon l’échelle des plans qu’on calibre ou sortent calibrés des logiciels de dessins, moins d’impression et enfin un meilleur suivi de l’information (surtout lorsqu’on doit se replonger dans un plan déjà fait mais désormais relâché dans une version différente). Beaucoup de bonnes raisons en somme.

Du coup, voici un petit article qui sera en deux parties et qui permettra à n’importe qui de commencer à estimer avec Bluebeam. Nous allons voir les outils à utiliser et pourquoi afin de donner une base de connaissance pour commencer à estimer dans Bluebeam

  1. LE CALIBRAGE DE VOTRE PLAN :

Le calibrage est la première des choses à vérifier. Tenant compte du fait que nous allons estimer des longueurs et des surfaces, il faut que notre plan soit calibrer correctement afin d’éviter tout erreur.

Pour cela, nous allons aller dans Mesure et choisir Calibrer

Par la suite, nous allons calibrer le plan à partir d’une cote du dessin

Marquer le même nombre que sur notre côte et Appliquer l’échelle

 

Une fois votre plan calibré, vous êtes prêt à commencer.

Par acquis de conscience, je revalide toujours ma mesure de calibrage car si une cote est erronée ou tronquer par le dessinateur, cela va avoir des conséquences fâcheuses.

Pas mal de monde préfère utiliser cette calibration via Bluebeam plutôt que l’échelle des plans qui ne sont pas précises à 100% et nécessitent des re-vérifications après coup. Pour cela, j’utilise simplement une polylongueur et je valide que le résultat affiché corresponde bien à celui de la cote sur laquelle je me suis basé.

Si votre plan sort d’un logiciel de dessins type AutoCAD ou Revit, il conservera l’échelle de votre plan comme indiquée dans les dits logiciels.

 

Astuce :

Dans la section Vignette, vous pouvez désormais afficher les échelles des pages en dessous du titre. Pratique pour ne pas se tromper

 

2 ) Les types de mesures et lesquels choisir

Bluebeam dispose de 13 outils standards de mesures en tout et pour tout. C’est plus qu’il n’en faut pour faire nos estimés. J’en privilégie toujours 3 pour faire mes outils d’estimation mais libre à vous d’en choisir plus. En plus de cela, je vais aussi beaucoup me servir du remplissage dynamique mais on n’y reviendra.

Estimés linéaires (impérial / métrique)

Pour ceux là, on a deux choix ; la longueur ou la polylongueur .

Personnellement, je privilégie la polylongueur pour 2 raisons ; plus de choix de modifications de mon trait et surtout je n’ai pas de barre de côtes (qui ne sont pas enlevables avec la longueur).

Maintenant que nous avons notre outil d’estimation de longueur, on va réfléchir sur qu’est ce qu’on estime. En général, un estimateur ne soumission pas que sur un produit quelque soit son métier.  À cet effet, notre polylongueur va nous servir à créer le maximum de produits que nous devons estimé. Pour cela, commencer par tracer une polylongueur sur votre plan.

Dans le menu de personnalisation de votre annotations (en haut de l’écran), donnez lui une couleur et un nom spécifique qui va servir à l’identifier (le nom des poutres d’acier W12x24 par exemple ou encore le nom des tuyaux et des ducts sur lesquels on estime…).

Une fois cela fait, enregistrez votre annotation dans votre boite à outils (créée au préalable) en cliquant sur le bouton Ajouter au Tool Chest  et sélectionnez celle que vous utilisez.

Vous pouvez vous resservir de cette polylongueur pour en créer autant d’itération que vous en aurez besoin (couleurs et noms différents pour les autres produits à estimer). De cette façon, vous allez créer vos propres outils avec les informations qui vous seront nécessaires.

 

Estimés surfaciques (pied² / m²)

Ici, on va faire le même processus que nous venons d’utiliser pour les polylongueurs mais nous allons l’appliquer à la création de surface

De la même façon, on va créer des surfaces afin de représenter ce qu’on veut estimer et clairement le nommer. Par exemple : Surface de dalle de béton

On va donner à ces surfaces, un nom, une couleur et même des hachures pour bien signifier visuellement ce qu’on estime et enfin l’enregistrer dans notre boite à outils

Voilà qui clot la première partie de notre volet estimation avec Bluebeam. Dans le prochain post, on verra comment utiliser les calques intelligemment, comment créer des colonnes custom et ce que vous pouvez faire avec et enfin, comment exporter vos données.